Musculo-squeletique

La survenue de crampes musculaires est un problème très fréquent, dont on a tous souffert au moins une fois dans notre vie. Elles peuvent être très gênantes, surout chez les sportifs. 

Voici quelques informations pour comprendre un peu mieux ce phénomène, identifier l'intérêt ou non de l'ostéopathie et avoir quelques conseils afin de prévenir la réapparition de ces douleurs.

Mieux appréhender les épisodes de crampes musculaires

"J'ai souvent des crampes : comment cela apparaît ?"

Une crampe est une contraction musculaire douloureuse incontrôlable, soutenue et passagère (à la différence d'une contracture qui perdure dans le temps). Elle peut survenir au repos, y compris pendant le sommeil ou lors d'un effort physique intense (échauffement/pendant l'exercice/phase de récupération). Elle concerne principalement les muscles striés (à commande volontaire) des membres inférieurs et sont sans séquelles. Son origine relève souvent de plusieurs facteurs (vasculaires, métaboliques, déshydratation).

Les femmes enceintes, les sportifs et les personnes de plus de 60 ans sont plus concernés que la moyenne. Certaines circonstances ou pathologies peuvent favoriser sa survenue : la déshydratation, la dialyse, l'insuffisance rénale chronique, l'abus d'excitants (alcool, tabac, ...), certains médicaments, le froid, ... .

Dans tous les cas, rien ne permet de l'anticiper.

Comment la douleur est-elle décrite ?

La crampe musculaire se manifeste par la contraction brutale, involontaire, incontrôlable et douloureuse d'un muscle, entraînant une incapacité fonctionnelle provisoire de celui-ci. Sa durée est de quelques minutes tout au plus (si la contraction est prolongée, on parle de tétanie). Le patient ressent, à la palpation, que son muscle est contracté et que sa sollicitation accentue les douleurs; à contrario, son étirement soulage les douleurs.

Quelles en sont les causes ?

La crampe provient d'une stimulation intense d'un ou plusieurs muscle(s), avec accumulation de certaines molécules et provoquant une excitabilité trop importante du muscle. Elle survient particulièrement si la préparation physique et l'échauffement ont été négligés, l'absence d'étirements et un manque d'hydratation. Des carences peuvent en être également la cause ainsi que certaines pathologies (diabète, sclérose en plaque, spasmophilie, ...) et une prise médicamenteuse

L'ostéopathie a-t-elle une action sur l'apparition des crampes ?

Comme expliqué plus haut, une crampe est un phénomène imprévisible qui peut être également la résultante d'une pathologie ou carence. Si celle-ci se présente au cours d'une consultation, bien évidemment, l'ostéopathe effectuera des étirements afin de réduire la contraction douloureuse. En fonction de l'origine des crampes, le thérapeute aura une action différente sur leur apparition. En effet, l'ostéopathe pourra rétablir les déséquilibres mécaniques et fluidiques du corps, en complémentarité avec un suivi médicale (allopathique comme homéopathique). 

Si le patient souffre, par exemple, d'une carence en magnésium, l'ostéopathe ne peut la résoudre car cela n'est pas de son ressort. De même, si les crampes sont des symptômes d'une autre pathologie, l'ostéopathe agira en bonne connaissance des antécédents du patient afin de permettre une harmonie globale du terrain du patient.

Les seules compétences thérapeutiques de l'ostéopathe ne suffisent pas toujours à la résolution totale du "problème". Prenez l'avis de votre médecin lors de la survenue de crampes fréquentes et surtout non liées à un effort physique.

Approches complémentaires

La bonne hydratation est vivement recommandée. Faire appel à l'homéopathie et/ou l'aromathérapie permet également de lutter contre les crampes. Attention au dosage, surtout pour les huiles essentielles, elles sont très puissantes; demandez conseil à un professionnel.

CONSEILS OSTÉO

Il est important de bien s'hydrater au cours d'un effort ou en prévision.

Les échauffements sont vivement préconisés, ainsi que des étirements sur les muscles des plus sollicités (attention à ne pas les faire trop à chaud pour que ce ne soit pas trop brutal).

Il existe également des remèdes de grand-mère afin d'aider à la prévention de l'apparition des crampes tels que : le miel (apport en potassium), la banane et le chocolat (apport en magnésium et potassium), des bains chauds, des massages aux huiles végétales, ...

Malgré tout, n'hésitez pas à prendre l'avis de votre médecin.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.